Un observatoire partenarial de l’habitat à Mayotte

publié le 6 novembre 2013

Besoins démographiques, raréfaction du foncier, urbanisation rapide et difficilement maîtrisée, formes d’habitat spontané, précaire, souvent exposées aux risques voire insalubres, interpellent à Mayotte plus que sur tout autre territoire les politiques publiques du logement.

Par ailleurs l’Etat et son opérateur unique, la Société Immobilière de Mayotte (SIM) ne sont désormais plus les seuls interlocuteurs des questions du logement, même s’ils en restent formellement les seuls dépositaires.

La Direction Territoriale Méditerranée a été missionnée pour poser les bases d’un observatoire partenarial de l’habitat répondant à une double attente : évaluer les transformations profondes et rapides de la société mahoraise, les traduire en besoins en logement, et formaliser les termes d’un échange entre acteurs publics et privés capables de créer des conditions opérationnelles favorables pour le développement de formes d’habitat les plus adaptées.

Pour la DDE Mayotte