"Adaptation aux changements climatique en milieu urbain" - Retour sur la journée technique interregionale du 05 dec 17

publié le 14 décembre 2017

Les objectifs de cette journée étaient :

  • tout d’abord de faire un point sur les impacts du changement climatique, leur traduction locale, les moyens de s’approprier les données disponibles et les acteurs qui œuvrent à compléter ces connaissances
  • de repérer les cadres nationaux et locaux sur le champ de l’adaptation
  • et surtout, d’aborder des thématiques d’intervention importantes pour une meilleure adaptation et de présenter des exemples de projets exploratoires ou réalisés.

Cette journée était organisée dans le cadre d’une série de rencontre sur le même thème de l’adaptation au changement climatique, faisant ainsi suite aux évènements organisées à Lyon et Orléans.

Les grands axes et objectifs du 2e plan d’action national d’adaptation au changement climatique, qui devrait être adopté fin 2017 ont fait l’objet d’une rapide présentation vidéo par Sylvain Mondon (ONERC).

L’approche des projections climatiques et le cas de la région PACA ont été présentés par Olivier Roulle, de la direction interrégionale sud-est de Météo-France. Les données présentées, issues du portail DRIAS peuvent être consultées sur ce site pour d’autres régions.
DRIAS est un outil plus technique cartographique et interactif qui donne accès aux différents scenarios climatiques selon divers indicateurs et qui permet de mener ses propres analyses sur un territoire donné.

Olivier Roulle a également présenté ensuite une étude de modélisation climatique réalisée pour l’établissement public Euromediterranée sur une vaste zone à réaménager au cœur de Marseille. Cette étude avait vocation à comparer les effets de plusieurs options concernant l’aménagement et les bâtiments sur les températures dans l’espace urbain.

Le groupe régional d’experts sur le climat en région Provence Alpes côte d’Azur (GREC PACA) a été présenté par Antoine Nicault, membre de l’équipe d’animation et de coordination. Les cahiers thématiques qui ont été évoqués (Climat, Ville, Mer et littoral, Ressources en eau, Agriculture et foret) sont accessibles à l’adresse suivante : www.grec-paca.fr/cahier-thematique/

Olivier Blancheton, de la direction régionale de l’ADEME en PACA et Yoann Pamelle, de la DREAL ont présenté le cadre des Plans climat air énergie territoriaux (PCAET) et l’intérêt de la planification territoriale, suggéré des aides pour y travailler (formation, outils) ainsi que quelques exemples d’initiatives concrétisant les engagements pour l’adaptation.

Un film pédagogique réalisé par le Cerema a été diffusé, montrant l’intérêt d’utiliser la végétation dans les aménagements urbains, comme régulateur thermique notamment grâce à son effet sur la diminution de l’effet d’îlots de chaleur urbain et explicitant les mécanismes physiques et biologiques en jeu.

Cyril Pouvesle, du Cerema territoire et villes, a apporté un éclairage sur la prise en compte du confort climatique dans les aménagements urbains. Pour consulter les repères sur la métrologie et la modélisation qui ont été mentionnés : www.territoiresville.cerema.fr/IMG/pdf/carnets_fevrier2016_vf_cle7a1f49.pdf

Jean Paul Mariani, de la Région Provence Alpe côte d’Azur a présenté le projet « Nature for City live » dont l’objectif est de développer et valoriser la nature en ville et qui prévoit notamment :
- le développement de parcours urbains,
- la formation des intervenants sur l’espace urbain,
- la mobilisation des citoyens sur des projets d’aménagement.

Jean Alain Bouchet, du Cerema Mediterranée a présenté les résultats d’une étude portant sur l’évolution du confort d’été et des consommations énergétiques pour des bâtiments d’habitation et tertiaires selon les scénarios de changement climatique, et proposé des recommandations pour une conception plus adaptée.

Laurent Montel, de la DREAL Occitanie, et Sophie Drai, de la communauté de communes Hérault Méditerranée ont présenté les questions relatives à l’adaptation de la gestion du littoral, en insistant sur l’intérêt de mieux observer pour mieux comprendre puis pour mieux agir.
Ils ont pris pour exemple la commune touristique de Vias, où d’importants travaux de reconstitution d’un cordon dunaire ont été réalisés et où un plan guide prépare la relocalisation de biens et d’activités.

Bertrand Vedovati et Nicolas Furmaneck, du Cerema ont exposé une démarche de diagnostic de vulnérabilité physique et fonctionnelle des infrastructures, selon une méthode expérimentée sur le centre de Marseille, comme sur un ensemble d’autres sites sur le territoire national.

Ce centre national de ressources, dont les grands principes ont été présentés par Marie Colin, du Cerema, a pour but de donner aux acteurs des territoires et de l’aménagement des informations et des ressources sur les solutions d’adaptation possibles, et de mettre en visibilité les initiatives menées localement.