Le Cerema et l’INRA développent Urbansimul, outil collaboratif d’analyse foncière et d’aide à la décision

publié le 26 septembre 2017

Un outil pour l’aménagement et la planification dans les territoires

Urbansimul automatise la collecte et le croisement des informations foncières, et en facilite la consultation ainsi que l’analyse dans le cadre de démarches de planification et d’aménagement. Il offre un gain de temps considérable au niveau de la collecte et de la mutualisation des données, et permet de se concentrer sur la phase d’analyse et de terrain.

Les communes de petite taille dont les moyens sont contraints, tout comme les grandes villes pour lesquelles le nombre de données à intégrer est important ont ainsi accès à un outil complet d’aide à la décision.

A l’échelle d’un territoire, Urbansimul permet :

  • De visualiser les zones dans lesquelles il y a un potentiel foncier, à l’échelle de l’unité foncière, ainsi que les contraintes de constructibilité, les zonages du document d’urbanisme, la propriété, et il permet également de télécharger les données SIG associées.
  • De consulter un diagnostic communal proposant différents indicateurs à l’échelle des zonages du document d’urbanisme et à l’échelle de la commune, avec des comparaisons à d’autres territoires de référence.
  • De tester des données expérimentales via un module de dépôt de données : PLU en élaboration, mise en place d’une politique de préservation de certaines espèces, application d’un PPR…

Urbansimul présente plusieurs avantages : sa précision à l’échelle de l’unité foncière le distingue des outils existants, il dispose d’une base de données ancienne remontant à 2007, ce qui permet de vérifier la validité des hypothèses d’aménagement par rapport à ce qu’il s’est réellement passé ces dix dernières années, enfin il y a l’aspect dynamique car l’utilisateur peut entrer de nouvelles données ou les modifier (cela permet également de tester plusieurs scénarios d’aménagement).

Un projet de recherche et développement

Le Cerema [1] a rejoint l’INRA [2] dans le développement de ce logiciel en 2011. Un prototype a été réalisé en 2014, puis une convention de recherche et développement a été signée en octobre 2015, afin de développer Urbansimul en lien avec le ministère en charge du Logement, la Région Provence Alpes Côte d’Azur, l’Etablissement Public Foncier PACA et le Centre régional de l’Information Géographique.

A l’automne 2017, il sera ouvert gratuitement à l’ensemble des collectivités territoriales, des services déconcentrés de l’Etat et des agences d’urbanisme de la région PACA.

Au cours de l’année 2018, le logiciel sera adaptable à d’autres territoires.

Un important aspect du projet concerne la recherche, car diverses fonctionnalités sont en cours de développement et d’évaluation, et des travaux statistiques sur des modules permettant de définir des probabilités sont réalisés et ensuite valorisés.

Le Cerema assure aussi, grâce à sa proximité avec le territoire, sa bonne compréhension des besoins et sa connaissance des acteurs, le lien avec les collectivités et le suivi des expérimentations réalisées sur le terrain.

Cette position permet au Cerema de proposer des solutions afin de faire évoluer l’outil et de l’adapter aux besoins.

Quelques exemples d’utilisation d’Urbansimul

Urbansimul est utilisé pour la recherche de foncier disponible pour la production de logements, pour l’implantation d’équipements, l’accueil d’entreprises et dans le cadre d’études amont de planification territoriale. Il a par exemple été utilisé :

  • par la communauté de communes du pays d’Apt Lubéron et l’Agence d’urbanisme Rhône Avignon Vaucluse (prestataire du SCoT) pour analyser les capacités de densification et de mutation en préfiguration d’une étude de stratégie foncière et d’un Programme Local de l’Habitat
  • par la DREAL et plusieurs DDT dans le cadre de la politique de mobilisation du foncier public pour le développement de l’offre de logement et de rattrapage en matière de production de logements sociaux
  • par l’Établissement Public Foncier pour analyser le foncier disponible sur certaines communes ayant conventionné avec l’opérateur public
  • par la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur et la Région PACA pour alimenter et préfigurer un observatoire des zones d’activité économique
  • par SNCF Réseau, la Région Provence Alpes Côte d’Azur et la DREAL pour construire l’observatoire foncier de suivi de la ligne nouvelle Provence Côte d’Azur.
  • par la Région Provence Alpes Côte d’Azur pour analyser le potentiel de développement immobilier pouvant bénéficier d’un réseau de chaleur tiré de la proximité des data-centers.
  • par le Cerema Méditerrané, dans le cadre de ses missions de conseil et prestation : étude de programmation urbaine, écoquartier, étude de stratégie foncière, observatoire du foncier et de l’immobilier...
  • par ailleurs, l’INRA s’appuie sur Urbansimul pour ses recherches sur la modélisation de l’évolution du sol et leurs impacts agricoles et environnementaux, et sur la dynamique des marchés fonciers : Projets SPREE (ANR 2017), VITAL (FACCE SURPLUS 2015), Lumecos/Epidec (INRA SMASH 2015), Vigie-Med (INRA ACCAF 2013)...

⇒ Lien vers le site web de la plateforme Urbansimul.

[1Plus particulièrement le Cerema Méditerranée, Département Aménagement des Territoires

[2INRA d’Avignon, unité SAD écodéveloppement