Rhéologie et dynamique des sols

 

Les travaux de cette équipe s’articulent en trois grands thèmes :

L’expérimentation en laboratoire touchant le comportement des sols et des roches, considérés dans leur état naturel.

Il s’agit pour l’essentiel des sols indurés et des roches tendres (marnes, schistes, pélites) dans la perspective de travaux d’excavation (pentes, déblais, tunnels), des sables et des matériaux lâches sous l’aspect de sollicitations dynamiques et des sols compactés pour leur application en remblai.

La description des massifs rocheux et les méthodes de calcul de stabilité et de renforcement par ancrages (pentes, talus, tunnels) ou de modélisation des éboulements rocheux en grande masse (exemples : site de la Clapière dans les Alpes Maritimes ou de Séchilienne, en Isère).

Les ouvrages géotechniques : pendant la construction d’un tunnel en site urbain, il est essentiel de prendre en compte les interactions entre l’ouvrage, le milieu naturel et le bâti en surface. Cela fait appel, entre autres, à des méthodes expérimentales de suivi des tassements, des méthodes de choix des paramètres géotechniques, des méthodes de calcul d’ouvrages, etc...

Références

Comportement des sols vis à vis du risque de sécheresse

Responsable : Jean-François Serratrice, Laboratoire régional des ponts et chaussées d’Aix-en-Provence