Le Cerema a participé aux journées nationales d’études de l’ANEL (association nationale des élus du littoral) organisées du 28 au 30 octobre 2015 à Saint-Tropez

publié le 13 novembre 2015 (modifié le 16 novembre 2015)

Le thème de travail était « les collectivités du littoral face aux changements climatiques ».
Les nombreuses personnes présentes, représentant une grande diversité d’acteurs et de personnalités de références (élus des collectivités littorales de métropole et d’Outre-mer, députés et sénateurs, les représentants du Gouvernement, les partenaires publics et privés, scientifiques et associations, les services de l’État) ont pu débattre et échanger sur leurs expériences.

La DterMed et la DTECeMF sont intervenues dans deux ateliers :

  • "quelles innovations pour faire du changement climatique un atout pour les territoires littoraux"

Pour en savoir plus

Jean-François RAPIN Président de l’ANEL, conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais annonce en ouverture que le sujet changement climatique est intégrateur de tous les autres sujets (le littoral est très exposé, la stratégie foncière sur le littoral est indispensable du fait de son attractivité, son impact sur l’activité économique, on ne peut plus aujourd’hui parler de la mer sans parler du littoral, les deux sont totalement liés...).

Un résultat de ces journées doit être la contribution de l’ANEL à la toute prochaine COP 21.

Différents parlementaires rajoutent qu’une réflexion stratégique globale est nécessaire. Ils veulent y participer. La demande a été exprimée à plusieurs reprises de laisser de la place à l’expérimentation et de faire confiance aux élus.

La problématique du changement climatique doit se travailler sur l’amont (éviter donc planifier). Les élus ne veulent plus être qu’en fin de processus de concertation.

L’invité d’honneur de ces journées, Gilles BOEUF, conseiller spécial de la ministre de l’écologie, ancien président du MNHN et scientifique renommé, a expliqué à tous les participants ce qu’est la biodiversité. Un discours clair, simple, convaincant.

En quelques phrases…

"Il faut arrêter d’opposer l’Homme et la nature : nous sommes complètement dans la nature. Si nous perdons de vue cette harmonie et interaction, les problèmes ne peuvent qu’arriver."

"Le changement climatique s’accélère c’est trop tard pour le stopper, on ne pourra que l’atténuer. Il faut s’adapter, changer, avoir plus d’humilité avec la nature qui nous entoure. Il faut revenir à plus d’harmonie. Chaque fois, que nous agressons la nature, nous nous agressons nous-mêmes !"

"Les femmes sont beaucoup plus actives que les hommes qui sont plus arrogants. Elles sont donc potentiellement plus porteuses de solutions aux problèmes actuels !"